« Si un individu s’expose avec sincérité, tout le monde, plus ou moins, se trouve mis en jeu. Impossible de faire la lumière sur sa vie sans éclairer, ici ou là, celles des autres »
Simone de Beauvoir – La force de l’âge
« L’information est le seul bien qu’on puisse donner à quelqu’un sans s'en déposséder. »
Thomas Jefferson,
l’un des rédacteurs de la Déclaration d'Indépendance des États-Unis,

De l'esprit des lois (1748)

Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires.
Charles de Secondat, baron de Montesquieu

4 août 2012

Patrick Dewaere, Une vie – suicide et agressions sexuelles

Patrick Dewaere, Une vie
Christophe Carrière
Date de parution : 14 juin 2012
Editeur Balland
ISBN : 978-2-35315-150-9
EAN : 9782353151509
Présentation : Broché
Nb de pages : 250
Poids : 0,337 kg
Dimensions : 14,0 cm x 22,4 cm x 2,0 cm
Il a décidé de s'éclipser le 16 juillet 1982. D'une balle dans la tête. Il avait 35 ans. Pourtant, Patrick Dewaere est toujours là, bien présent.
 Irremplaçable même. Trente ans après sa disparition, tout le monde s'accorde sur ce point. Exigeant, ambitieux, insatiable, Patrick Dewaere était l'un des acteurs les plus brillants de sa génération. L'un des plus tourmentés aussi. Bertrand Blier lui a offert la notoriété avec Les Valseuses.
Pierre Granier-Deferre, le succès avec Adieu poulet. Alain Corneau, la consécration avec Série noire. Et il y a aussi La meilleure façon de marcher de Claude Miller, Le Juge Fayard dit "le Shérif" d'Yves Boisset, Coup de tête de Jean-Jacques Annaud, Un mauvais fils de Claude Sautet... À travers ses films, Patrick Dewaere a marqué de son empreinte et de sa personnalité le cinéma français. S'appuyant sur de nombreux témoignages inédits, l'enquête de Christophe Carrière dissèque le mythe pour mieux révéler l'homme, son immense talent, mais également ses brûlures et l'origine de son mal-être permanent.
_______________________
Autres billets sur le livre : Une vie
Patrick Dewaere, Une vie par Christophe Carriere – révélation d'agressions sexuelles
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire